Un spécialiste du phishing arrêté en Normandie

Un jeune Normand s’était spécialisé dans l’attaque de comptes Facebook. Il vient de rencontrer les amis du petit déjeuner. Il risque 7 ans de prison.

Sa technique était simple comme bonjour. La méthode, le phishing. Le filoutage qui permet aux malveillants d’intercepter les informations diffusées par les internautes via une page usurpant un FAI, une banque, un webmail ou une page d’accès à l’administration d’un site, forum ou réseau social.

Par chance, les victimes du pirate Français arrêté à Flers (Basse Normandie), sont tombés sur un égocentriques, ce genre d’internaute qui pense devenir un roi de la sécurité informatique à grands coups de courriels usurpateurs ou autres attaques DDoS.

L’homme arrêté dans cette commune Normande s’était attaqué au Stade de Caen, à la Police Nationale, au journal Le Monde, Royal Canin, le PSG, l’Olympique Lyonnais ou encore la page Facebook de l’agence de Flers de Ouest France. Dans ce dernier cas, la page avait été modifiée et bloquée par le pirate. Un malveillant chevronné aurait profité de l’intrusion pour diffuser un logiciel malveillant ou un code pirate permettant d’infiltrer les ordinateurs des visiteurs.

L’enquête a débuté après la plainte du journal local. La police locale, qui semble armée d’un OPJ adepte du web, n’aura fait qu’une bouchée du monte en l’air 2.0 qui risque, aujourd’hui, 2 ans de prison. Les « amis du petit déjeuner » ont découvert, lors de la perquisition au domicile du présumé pirate, des données qui tenteraient à prouver qu’il était aussi l’instigateur d’au moins une escroquerie à la carte bancaire. La justice risque de lui rajouter 5 ans de prison en plus des 24 mois pour piratage.

Poster un commentaire