1. Bruno Reply

    Quand un “problème” de 3800 € coule une boite, c’est que le “problème” est ailleurs (comme la vérité #mulder ;-)…)

    • Damien Bancal Reply

      Malheureusement, je ne pense pas ! Beaucoup de PME/PMI ont une trésorerie raz des pâquerettes. 3800€, plus les frais parallèles à ce genre d’attaque. Sachant que rien ne prouve que le pirate va véritablement fournir les clés de déchiffrement ; que le pirate va pouvoir répondre (a-t-il encore la main sur l’adresse mail proposée) ; …

  2. yaddo98 Reply

    Pour l’avoir vécu car dépanné il y a presque 17 ans, il y a la responsabilité des PME/PMI et de leurs employés certes, mais pas que.
    Une connaissance avait un contrat avec une SSII pour infogérer son parc et ses applications. Le renouvellement des licences des antivirus était inclus dans le contrat. Dans les faits, cette prestation n’avait pas été réalisée. Les règles rudimentaires de sécurité n’étaient pas en place et le rôle de conseil n’était pas assuré. (charge après au client de les suivre…ou non) Et le client de cette SSII devait de toute façon passer par un panel de SSII agréées par un éditeur français de logiciels pour bénéficier du support de celui-ci. Bref, une belle rente de situation…
    Changeons aussi ces mentalités !

Laisser un commentaire

*