Un bon référencement pour contrer les pirates ?

Alors que vous surfiez sur vos sites favoris, quelle ne fût pas votre surprise de découvrir en lieu et place de votre portail préféré la vente de contrefaçons. Des sites pirates qui, si les webmasters n’y prennent pas garde, se transforment en perturbateurs du référencement officiel des sites usurpés. Des malveillances qui peuvent perturber votre positionnement dans les moteurs de recherche.

Pendant que le géant américain Google devait faire face à une panne qui a perturbé Gmail, Google Drive, YouTube, Hangouts ou encore Google Maps, d’autres internautes se grattent la tête pour contrer des malveillances visant leurs sites web. Alors que le géant de Mountain view a mis un peu moins de 4h30 pour corriger son problème, les « petits » du web se confrontent à du black seo de plus en plus agressif. Qui peut prendre de semaines, des mois.

Copie conforme du site

La première « attaque » repérée et la copie conforme du site Internet. Mairies, boutiques, blogs… peu importe l’espace usurpé. L’important pour le malveillant, récupérer le contenu, déjà référencé pour en fournir une seconde copie. Seulement, en lieu et place des données déjà existantes, le « pirate » rajouter des liens vers des sites douteux (pornographique, casino). Bilan, vous voilà avec clone qui va perturber votre référencement et manipuler vos visiteurs, clients, abonnés.

Vol de domaine

L’autre problème de ce piratage de référencement, les noms de domaines oubliés. Dès qu’un nom de domaine, ayant eu une vie sur le web, est abandonné, les escrocs se jettent dessus. Par abandonné comprenez que le propriétaire légitime a oublié de payer son « abonnement » d’utilisation. Pour rappel, un nom de domaine n’est pas acquis à vie. Il faut payer son renouvellement. Malheur à celui qui oubliera. D’où l’importance de passer par une agence seo pour le référencement de son site internet afin de gagner en visibilité sur les moteurs de recherche, et garder un œil sur l’historique de votre précieux nom de domaine. Parmi les possibilités, mais il en existe beaucoup d’autres concernant une agence SEO, Digimood. Voici trois exemples de Petites et Moyennes Entreprises prises dorénavant en otage par des vendeurs de chaussures de sports contrefaites : sicard-conseils.fr ; goncalves-sarl.fr ou encore aupanierroulant.fr. Le Service veille ZATAZ en repère des dizaines par semaine. Un véritable problème pour l’identité, l’image et la réputation de ces entreprises.

Que faire pour contrer ce type de vol ?

D’abord, vérifiez que votre fournisseur de nom de domaine propose le renouvellement automatique. Vaut mieux laisser faire un robot dans ce type de cas, surtout si vous ne faites pas appel à une société dédiée à ce genre de problématique. Un nom de domaine qui retombe dans le domaine, est très difficile à récupérer. Il faudra vous tourner vers la justice engendrant des coûts supplémentaires qui auraient pu être évités. Beaucoup de sociétés piégées de la sorte préfèrent abandonner le domaine pour en enregistrer un nouveau. Action préjudiciable pour la marque et son référencement.

Vous pouvez aussi tenter de récupérer l’adresse via un rachat. Ici aussi, le coup risque d’être exorbitant. Surtout si votre interlocuteur orchestre quelques recherches sur votre activité. Récupérer votre domaine peut aussi se faire via une procédure Uniform Domain-Name Dispute Resolution (UDRP). C’est l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) qui propose cette possibilité depuis bientôt 20 ans (août 1999).

La récupération, si elle est possible, peut prendre plusieurs semaines. Autant de temps perdu pour la visibilité de votre site et de votre travail.

L’UDRP s’applique aux .com, .net et .org. D’autres domaines peuvent être traités par un litige UDRP. La liste complète se trouve sur le site wipo.int. L’OMPI a traité plus de 17,000 litiges UDRP depuis juillet 2015. Bref, une société spécialisée vous sera d’un grand secours pour éviter ce type de désagrément.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire