Trois militants Français Anonymous condamnés

4 à 8 mois de prison avec sursis pour des internautes Français de la mouvance Anonymous.

Trois internautes français, membres de la mouvance Anonymous, avaient été jugés le 9 juin 2015, puis le 9 novembre, pour avoir attaqué et bloqué plusieurs sites Internet lors d’une cyber manifestation contre le Conseil Général de la Meuse et l’ANDRA, l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs.

Bobby, ErcUm et Seamymsgn, les trois individus accusés, ont été condamnés, le 23 novembre dernier, à 4 et 8 mois de prison avec sursis et à une amende de plusieurs milliers d’euros. Les trois hommes ont été reconnus coupables d’entraves au fonctionnement d’un système automatique de gestion des données (Loi Godfrain).

 

Ils avaient bloqué à coups de DDoS, les sites Internet du département de la Meuse et du ministère de la Défense dans une opération Anonymous baptisée @OpGPII. Dans un communiqué de presse diffusé à l’époque, Anonymous proposait de manifester au sujet de la Ligne TGV Lyon-
Turin ; du Barrage de Sivens ; de l’Aéroport de Notre Dame des Landes ; des déchets nucléaire à Bure ; de l’installation d’un CenterParcs dans la forêt de Chambaran‬ ; de l’élevage laitier d’usine à plus de 1000 vaches ou encore du Contournement de Strasbourg. Une page baptisée Anonymous de France (sic!) proposait la liste des cibles comme le centre industriel de stockage géologique ou encore Areva, le leader mondial de l’énergie nucléaire.

L’avocat des condamnés a indiqué qu’ils avaient utilisé une nouvelle manière de manifester. « Lorsque les routiers bloquent une route, ils ne sont pas poursuivis« , a comparé dans la presse locale l’avocat. Les trois pirates informatiques risquaient jusqu’à dix ans de prison et 150 000 euros d’amende.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire