Tentative de chantage à l’encontre de Bitdefender

Un pirate informatique tente de soutirer de l’argent à l’éditeur d’antivirus Bitdefender après avoir trouvé un moyen d’accéder à un base de données clients de ce créateur de solution de sécurité informatique.

L’éditeur de logiciels antivirus et de solution de sécurité numérique BitDefender a connu les joies d’un piratage informatique et d’une tentative de chantage de la part d’un malveillant du web. Une partie de ses données clients ont été dérobés. Une attaque classique, ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un éditeur d’antivirus se fait attaquer. Même la NSA louche sur ces protections informatiques. Le plus embarrassant dans cette histoire, les données subtilisées le 23 juillet 2015 n’étaient pas chiffrées. Copier des données reste une possibilité sur la toile, pouvoir lire ces dernières ne devrait plus être possible, surtout pour un éditeur de logiciels de l’envergure du Dragon rouge.

Le 24 juillet, le pirate a réclamé 15.000 dollars à Bitdefender.

Le 24 juillet, le pirate a réclamé 15.000 dollars à Bitdefender.

Le pirate informatique, un certain Detox Ransome, a visité l’un des serveurs de la firme qui lui a donné accès à ce qui semble être la gestion clients, via le cloud. Des petites et moyennes entreprises qui ont vu leurs données, dont les mots de passe, interceptés. La société de sécurité roumaine a admis que son système avait été corrompu et a déclaré que l’attaque n’a pas permis au pirate de pénétrer le serveur. Une injection SQL qui a donné accès à « quelques comptes utilisateurs et aux mots de passe ». Le pirate a réclamé 15.000 $ pour ne pas diffuser les informations volées. Une méthode à la sauce Rex Mundi.

Le pirate Detox Ransome n’est pas à son coup d’essai.Début juillet, il s’est attaqué à Louis Vuitton ainsi qu’à la société Fendi. « Nous avons pu voler 1,3 million de données bancaires en trois mois » indiquent le pirate. Une attaque cependant très étonnante pour Bitdefender qui doit annoncer, en septembre, une nouvelle monture de son outil de sécurité. Un concurrent souhaiterait nuire aux business de Bitdefender qu’il n’aurait pas fait mieux.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire