drone Department of Homeland Security

Le Department of Homeland Security a besoin de drones

Les fonctionnaires américains ont lancé un cri d’alarme aux « geeks » de la Silicon Valley : le Homeland Security a besoin de drones, petits et légers.

Le Department of Homeland Security, le département américain en charge de la sécurité intérieure du pays, a rencontré, il y a quelques jours, les entrepreneurs technologiques de la Silicon Valley. Mission des fonctionnaires de ce petit tête à tête organisé à Menlo Park : présenté les besoins du Homeland Security. Les « gardiens » du temple recherchent des drones, petits et assez légers pour être lancés facilement et voler au-dessus de vastes étendues de désert. Les machines auront pour missions de chercher des activités douteuses, scanner les visages des suspects et de les comparer via une base de données capable d’extraire les antécédents criminels. La frontière américaine, avec le Mexique, possède déjà huit grands drones Predator. Je vous en parlais, l’année dernière, l’un d’eux avait, semble-t-il, était « perturbé » par un cartel de la drogue local. Actuellement, les 6 drones en fonction n’utilisent pas de technologie de reconnaissance faciale.

Department of Homeland Security a peu d’argent

Si les startups correspondent à ce que les fonctionnaires fédéraux recherchent, les entreprises pourraient recevoir de 50 000 $ à 200 000 $. Des sommes que certains considèrent comme ridicules. Les fonctionnaires ont cependant un argument de poids. Ils ont indiqué que les chercheurs pourront tester leurs drones sur les réseaux d’aérodromes du ministère et lancer des tester « grandeur nature« .

Poster un commentaire