Sécurité des correspondances : évitez d’utiliser un webmail

Le Centre australien de la cyber sécurité diffuse une fiche de recommandations pour la sécurité informatique de ses correspondances.

acsc

L’Australian Cyber Security Centre (ACSC), le centre australien dédié à la sécurité informatique, a diffusé une fiche de recommandations pour la gestion de ses communications sur la toile. Un document intitulé “High Profile and International Events Cyber Security Advice“.

L’idée de ce document, expliquer aux entreprises que “l’information recueillie par le cyber espionnage peut être utilisée pour obtenir un avantage économique, diplomatique ou politique“. Dans ce document,  quelques étapes simples que tous les utilisateurs peuvent mettre en place pour réduire le risque de cyber espionnage.

Dans la liste, se méfier des systèmes de webmail, une possibilité Internet permettant d’envoyer et recevoir des courriels, comme Gmail, Hotmail, Yahoo Mail, Orange Mail… “Vous devriez éviter d’utiliser le webmail pour vos communications officielles ou sensibles, explique l’ACSC, Un webmail va contourner les contrôles de sécurité qu’a pu mettre en place votre équipe de sécurité informatique” et ce n’est pas Hillary Clinton qui dira le contraire après avoir eu son Gmail piraté et son contenu diffusé. Comme ce fût aussi le cas, pour le patron de la CIA, John Brennan.

Poster un commentaire