Réseau d’escrocs stoppé en Europe

La police Belge vient de mettre fin aux agissements d’un groupe de présumés pirates informatiques, spécialisés dans le phishing. Ils étaient recherchés par la police depuis décembre 2012.

Le parquet fédéral a indiqué avoir arrêté 13 personnes en collaboration avec Eurojust et la justice néerlandaise. Les individus ont été arrêtés en Belgique et aux Pays-Bas. Dans le lot, les pirates diffuseurs de faux courriels bancaires (ils pirataient aussi des sites web pour y cacher leurs méfaits, ndr) et 11 mules qui fournissaient leurs comptes en banques pour réceptionner l’argent volé et blanchir les euros volés.

Le groupe, particulièrement bien organisé, commençait par diffuser des courriels aux couleurs de plusieurs banques européennes. Une fois l’internaute piégé, ce dernier avait fourni informations bancaires, numéro de téléphone, … les escrocs mettaient en place une arnaque téléphonique vishing (voice phishing) en se faisant passer pour la banque usurpée. L’appel consistait à accompagner le client piégé dans une fausse mise à jour de sécurisation de son compte bancaire en ligne. Les informations ainsi transmisses permettaient de siphonner les comptes bancaires.

Le 30 janvier dernier, les perquisitions ont débuté dans les villes d’Hilversum (Pays-Bas) et à Anvers (Belgique). 15.000 euros en liquide et du matériel informatique ont été saisis ce qui a permis de remonter la filière. Depuis, « les amis du petit déjeuner » se sont invités dans les domiciles de complices basés à Anvers, Gand, Bruxelles et Herstal. Deux hollandais, qui seraient les coordinateurs, se retrouvent dans les fichiers d’Europol, la police européenne, avec un mandat d’arrêt européen. Une femme a déjà été extradée en Belgique, début mai. L’enquête n’est pas terminée.

Poster un commentaire