Ransomware dans les ordinateurs du parlement britannique

Un logiciel de rançonnage chiffre les données de plusieurs membres du parlement britannique.

Plusieurs hommes politiques du parlement britannique ont connu les joies d’un ransomware. Le logiciel malveillant, caché dans un document communiqué via une clé USB infiltrée, a chiffré de nombreux fichiers.

Bilan, des informations très certainement sensibles ont été communiquées à de mystérieux malveillants qui n’en demandaient pas tant, ce type d’attaque étant aléatoire. Les politiques, et leurs équipes, auraient mieux fait de ne pas sauvegarder et cliquer sur n’importe quel fichier qui passe : facture, compte rendu, …

Le député de Newcastle Upon Tyne a indiqué que le virus s’était répandu très vite « mais a été arrêté avant qu’il ne réussisse à attaquer l’ensemble des fichiers contenant des données sensibles« . Pour avoir testé plusieurs de ces outils, il faudra nous expliquer comment il a pu « stopper » le chiffrement. L’attaque étant transparente, du moins jusqu’à l’affichage d’un compte à rebours et de l’affichage des menaces du pirate.

Le réseau informatique du Parlement britannique dessert 8 500 personnes, dont des députés, des Lords et les fonctionnaires en fonction dans l’important espace politique du royaume. (Express)

Poster un commentaire