Quand le Service veille ZATAZ tombe sur des données bancaires sans le vouloir !

Lors de la veille quotidienne du Service veille ZATAZ, découverte des données bancaires de trois abonnés au SVZ. Nous n’avions que leur nom de famille et leur ville.

Données bancaires dans le black market ! Vous êtes très nombreux à nous demander comment fonctionne le Service Veille ZATAZ. Vous trouverez le mode d’emploi complet ici. Mais voici un exemple de découverte d’informations. Trois de nos abonnés nous ont fourni certaines informations à mettre sous surveillance. Dans leur cas, prénom, nom (de famille) et ville de résidence. Deux abonnés nous avaient proposé quatre chiffres. A noter que nous ne savions pas à quoi correspondaient ces chiffres. Nous avions cru comprendre qu’il s’agissait de date, mais sans plus.

Lors de nos surveillances quotidiennes nous avons pu découvrir les données piratées de ces deux membres. Des informations bancaires que nous n’avions pas. Mais nos « méthodes » d’investigations nous ont offert la possibilité de découvrir trois boutiques pirates, commercialisant les données de cartes bancaires.

En fait, les quatre chiffres correspondaient à la date de validité des CB de nos abonnés. Les données de ces deux membres du Service Veille ZATAZ sont sorties dans ces sites malveillants que nous ne pensions pas pouvoir surveiller de manière efficace.

Bilan, l’addition du prénom + ville + date de validité aura suffi pour le plus grand bonheur des membres du SVZ. Un heureux hasard. Le pirate diffusant, pour attirer ses acheteurs, des informations permettant de remonter à la fuite bancaire.

A noter que cette boutique (notre capture écran) commercialise plus de 300 000 informations bancaires entre 12 et 40 dollars pièce. A cela se rajoute, dans les « bonus » : identité du porteur (nom, prénom), son adresse postale. Dans certaines ventes, l’accès au webmail est proposé.

Dans le troisième et dernier exemple, c’est le numéro de téléphone portable qui nous a permis de retrouver la preuve du piratage des données bancaires. Ni l’abonné au Service Veille ZATAZ, ni la banque, n’étaient au courant de ce vol.

  1. Olivier P. Reply

    Bonjour.
    J’ai un abonnement à l’année auprès de vos services. En lisant votre article, je me dis que j’ai loupé ou mal compris
    quelque chose dans la surveillance de mes données. Dois je refaire un abonnement pour la surveillance de données extrêmement personnelles ?

    • Damien Bancal Reply

      Bonjour,
      Nous surveillons via les informations qui nous sont fournies.
      Il y a des fois, comme dans ce cas, les informations surveillées entraînent vers d’autres découvertes qui n’étaient pas prévues.
      Envoyez un mail à l’adresse prévue (dédiée aux abonnés).
      Cordialement

  2. Pingback: ZATAZ Echantillons gratuits de CB de Français dans le darknet - ZATAZ

Poster un commentaire