Deux pirates informatiques manifestent sur les sites de Canal Plus

Qu’on le veuille ou non, le piratage des plusieurs noms de domaines de Canal Plus est un sacré coup de comm’ pour deux pirates informatiques. Lundi soir, des barbouilleurs d’origines marocaine et Albanaise ont souhaité soutenir « les gens qui meurent tous les jours » en modifiant l’ensemble des noms de  domaines du groupe Canal Plus.

Qui est caché derrière le piratage du plusieurs domaines appartenant au groupe de télévision privé Canal Plus ? Deux adolescents originaires du Maroc et d’Albanie, c’est du moins ce qu’ils annoncent. AMAR^SHG et Moroccan wolf manifestent contre les politiques Américaines, Russes, Israélienne « certains trouvent encore le moyen d’être heureux et de penser à eux-mêmes » expliquaient les deux internautes, lundi 14 mars dès 21h10, via les noms de domaine Canalplus.fr, canalplussport.com, canalplay.com, canalplusgroupe.com, canalplus.com. Les pirates parlent aussi de la modificiation de canalplus-maghreb.com, canalplus-algerie.com et canalplus-overseas.com .

Un barbouillage qui aura touché, dans la foulée des sites web, les applications pour smartphone/tablette de C+. Un détournement d’url, via un phishing ayant permis de mettre la main sur des données de connexion ? L’action a dirigé les internautes vers le drapeau Albanais, les revendications des deux adolescents et la musique du manga animé japonais Nightcore [Dessin animé pour filles].

Alors ? Vraiment des adolescents ?

Marrocan WolfMoroccan wolf et AMAR^SHG ne seraient-ils pas la même personne ? Sont-ils vraiment des adolescents comme tentait de l’indiquer la page diffusée via les domaines de Canal + modifiés. Bizarrement, le pirate AMAR^SHG signait, il y a encore peu, sous le pseudonyme de Kuroi’SH. Un pirate originaire de Dakhla [afrique du nord]. Il était poursuivi par les autorités américaines pour avoir « joué » avec des serveurs de la NASA. Je vous parlais d’ailleurs de ce pirate, il y a quelques semaines. Il m’avait communiqué un courriel « d’alerte » de Google. L’entreprise américaine lui indiquait que les autorités US avaient réclamé ses données de connexion.

Heureusement pour Canal Plus, les pirates n’ont pas eu l’idée de proposer une option de type « Locky » aux téléspectateurs passant par ses services en ligne. Bref, l’effet TV5 Monde n’a eu aucun effet, et les piratages de média continuent.

Mise à jour : Canal + a rapidement rassuré ses clients. Les pirates n’ont pas eu accès à leur système d’information, ni aux données clients.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire