Piratage : Un diplomate Français visé à Taïwan

Une attaque informatique a visé un diplomate Français basé dans la capitale Taïwanaise.

Attaque phishing ciblée ou grande collecte de données tout azimut par un espionnage numérique orchestrée par un pirate informatique. Un malveillant qui peut très bien être à la solde d’un État (La Chine, Corée du Nord, Russie, …) ; une entreprise économique (Que sait l’ambassade de France sur les business entre nos deux pays) ou par des pirates « solitaires » à la recherche d’informations à revendre et/ou à exploiter.

En novembre dernier, un diplomate Français, basé à Taïwan, officiant pour le ministère français des Affaires étrangères a été la cible d’un phishing qui avait pris la forme d’une invitation à un événement dédié aux nouvelles technologies. Le courriel piégé permettait au pirate d’exploiter la faille CVE-2014-6332. Le code pirate, qui exploite une vieille faille de 2014, avait été légèrement modifié pour permettre l’installation d’un logiciel espion. Une attaque qui serait liée à l’opération Lotus Blossom.

A noter que la France est particulièrement surveillée par des entités économiques et politiques sur le sujet des nouvelles technologies. L’hexagone, par exemple, sera le second pays le plus représenté au CES de Las Vegas. 190 startups Françaises, soit 30% de la présence mondiale lors de la grande messe liée aux nouvelles technologies de ce mois de janvier 2016.

Poster un commentaire