Piratage JP Morgan : 9 autres banques touchées ?

Les chercheurs en sécurité de Proofpoint ont mis à jour un groupe de cybercriminels russes, qui s’appliquaient à cibler les informations de connexion bancaires associées à plusieurs banques en Europe et aux États-Unis.

L’histoire ne dit pas si ces pirates sont les mêmes que ceux ayant attaqué la banque JP Morgan Chase, mais les méthodes employées y ressemblent comme deux goutes d’eau. Comme l’explique Data Security Breach, ce groupe de cybercriminels aurait infecté plus de 500.000 PC de manière rapide et invisible en exploitant ensuite le botnet Qbot (aussi appelé Qakbot). 800 000 transactions bancaires en ligne auraient été compromises. 59 % des sessions appartenaient à cinq des plus importantes banques américaines. 52 % des systèmes infectés étaient des systèmes Windows XP !

  1. Banques en ligne Reply

    Les accès en ligne à ses comptes en banque, au même titre que les paiements à distance, engendre de nouveaux enjeux en termes de sécurisation des données bancaires des clients. Les banques doivent aujourd’hui faire face à de véritables problématiques de sécurité bancaire.

Poster un commentaire