Piratage de l’Université de Stanford

Un pirate annonce sur Twitter le piratage de l’Université de Stanford. ZATAZ découvre qu’il n’y a pas besoin d’être un génie pour taper dans la prestigieuse université Californienne.

Il y a quelques heures, sur Twitter, un pirate informatique a annoncé avoir mis la main sur des données sensibles appartenant à la prestigieuse université Californienne de Stanford (stanford.edu). Dans les informations diffusées par le pirate, une centaine d’adresse électroniques (.edu et des généralistes) et les mots de passe attenant. De précieux sésames en mode hash MD5. ZATAZ a testé le premier compte présent dans cette base de données diffusée sur Internet. En 697 m/s, le mot de passe était cracké : admin3.

standford

En enquêtant sur cette fuite, j’ai découvert que des « codeurs » de l’établissement avaient diffusé dans Github les informations permettant de se connecter à la même base de données, et à son contenu. Ce n’est pas la première fois que ZATAZ vous alerte de ce genre de fuite via le service web d’hébergement et de gestion de développement de logiciels Github, le 15 octobre dernier et avec le cas de la NBA, le basket pro américain.

Stanford

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire