Piratage de données de la société Bridgestone

Alors que l’équipementier Bridgestone annonce la fermeture de son usine en France et la mise à la porte de plusieurs centaines d’employés, la firme japonaise fait face à une cyberattaque.

Une page créée par les pirates avec des informations concernant leur cyberattaque. – Source: zataz.com

La société japonaise Bridgestone est connue pour ses équipements pneumatiques. Elle vient de faire la UNE de la presse française après l’annonce de la fermeture de son usine de Béthune, dans le Nord de la France. Une fermeture aussi inattendue (il y a encore des offres d’emplois sur le site de la société pour le complexe Béthunois) que brutale (Les employés, plusieurs centaines, ont été alertés 30 minutes avant la presse).

Une ambiance qui ne risque pas de s’améliorer pour la maison mère basée à Tokyo.

ZATAZ peut confirmer une cyberattaque d’envergure à l’encontre d’une des filiales du nippon. Les pirates ont pris en otage Bridgestone Norvège le 7 septembre. Un chiffrement d’ordinateurs de la société via le ransomware SunCrypt.

Les pirates annoncent le vol, en plus de la prise d’otage numérique, de 200Gb d’informations internes. Ils menacent de diffuser les documents en cas de non paiement d’une rançon dont le montant est resté secret.

Les opérateurs de ce rançongiciel se sont attaqués à plusieurs entreprises du nord de l’Europe, dont le 25 août, à l’hébergeur belge Trust Team.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire