Piratage de courriels : 1 milliard d’adresses détournées

Le Département de la Justice américaine vient d’alerter la rédaction de zataz.com de l’inculpation de trois pirates informatiques pas comme les autres. Ils sont accusés d’avoir volé un milliard d’adresses électroniques en trois ans.

Des mots clés, dans Google, sont capables de sortir des millions d'adresses mails.

Des mots clés, dans Google, sont capables de sortir des millions d’adresses mails.

Le DoJ, le Department of Justice américain, vient d’annoncer l’inculpation de trois internautes accusés du piratage informatique de 8 fournisseurs de services de courriers électroniques. Viet Quoc Nguyen (28 ans), et ses amis (un vietnamien et un canadien), aurait réussi à voler 1 milliard d’adresses électroniques valides entre février 2009 et juin 2012.

Le Département Américain de la Justice explique que les adresses ont ensuite servis à la diffusion de spams. Viet Quoc Nguyen, qui est toujours en fuite, a agi avec Giang Hoang Vu (25 ans), des Pays-Bas. Ce dernier est déjà dans une prison fédérale depuis mars 2014 après avoir été extradé. Il a plaidé coupable ce jeudi 5 mars, ce qui devrait réduire sa peine (il risque 15 ans de prison ferme, NDR).

David-Manuel Santos Da Silva (33 ans), le troisième larron, était le dirigeant d’une société marketing qui achetait les données volées. Il a été inculpé pour avoir blanchi l’argent du trio. « Ces hommes sont accusés de réaliser la plus grande violation de données de noms et d’adresses mails de l’histoire de l’Internet, déclare le procureur général adjoint Caldwell. Les accusés auraient fait des millions de dollars en volant plus d’un milliard d’adresses mails« .

A noter que « trouver » des mails sur la toile, c’est comme chercher un grain de sable sur une plage de Dunkerque… Il y en a partout ! Certains Dorks Google, mots clés particuliers, permettent à eux seuls d’en collecter des centaines de millions. Entre mai 2009 et octobre 2011, Nguyen et Da Silva ont reçu environ 2 millions de dollars pour la vente de produits dérivés provenant des activités marketing du groupe de pirates.

Poster un commentaire