Piratage dans le Grand Nord

Le directeur des services de sécurité nationale finlandais, Antti Pelttari, a annoncé que son pays avait été la victime d’une attaque informatique d’envergure. Le SUPO, le nom des services de renseignements locaux, indique que des piratages à l’encontre d’entreprises étatiques ont été orchestrés par une force qui aurait les moyens techniques et humains d’un gouvernement.

C’est la seconde fois, en 9 mois, que la Finlande annonce être la victime de pirates « sophistiqués« , qui on pu « influencer sur différentes négociations menées par le gouvernement finlandais ». Le SUPO se veut rassurant. Les piratages n’auraient pas été un franc succès.

En octobre 2013, des ordinateurs du ministère des Affaires étrangères avaient déjà été infiltrés par des logiciels espions. Des espiogiciels qui avaient permis l’interception de dossiers internes par des inconnus numériques.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire