Piratage de cartes bancaires dans des parkings parisiens

ZATAZ Magazine a eu vent de piratages de données bancaires dans des parkings parisiens, dont celui du parking proche de la gare Montparnasse. Explication et présentation du matériel du pirate.

Le skimming, voilà bien une plaie pour les porteurs de cartes bancaires. Comme nous le montrions dans ZATAZ Web TV [Ci-dessous, Ndr], ces boitiers se collent sur les distributeurs de billets et permettent de copier les données de la bande magnétique. Une mini caméra ou un faux clavier permettent de récupérer le mot de passe. Le pirate n’a plus qu’à cloner la carte bancaire copiée, la revendre ou l’utiliser dans un pays étranger.

Les périodes de vacances, mais aussi de grands rendez-vous populaires, comme la Braderie de Lille, début septembre, offrent aux pirates des possibilités non négligeables en se qui concerne l’interception de cartes bancaires. Un exemple en date, à Paris. Un skimmeur a été découvert dans un automate de paiement, dans le souterrain du parking proche de la gare Montparnasse. Sébastien L. est tombé dessus, lundi 10 août, vers 11h30. Une plainte a été déposée auprès de la police pour tentative d’escroquerie.

Le boitier ne fait pas partie des derniers modèles de skimmeurs, mais reste efficace.

Le boitier ne fait pas partie des derniers modèles de skimmeurs, mais reste efficace.

Prudence et mère de sureté

Vérifiez toujours qu’aucun objet ne bouge sur un distributeur de billets, guichet automatique de parking, pompe à essence automatique. Si c’est le cas, ne rentrez pas votre carte bancaire, ne tapez pas votre mot de passe. Cacher votre mot de passe avec votre main n’est pas une solution 100% fiable, mais faites le. Pas fiable car de faux claviers, quand il ne s’agit pas d’un faux distributeur sur le vrai, peuvent avoir été installés par les pirates.

Méfiez-vous du distributeur libre, entouré de machines sur lesquelles sont affichées une affichette vous indiquant « en panne » ou « vide« . Ne détachez jamais les boitiers, alertez les forces de l’ordre [ainsi que zataz, ndr], et la banque attenante, si l’agence bancaire est ouverte. À noter que les pirates aiment agir quand les agences sont fermées, le week-end et le lundi.

  1. JCS Reply

    Une petite faute dans l’article :

    alertés les forces de l’ordre -> alertez les forces de l’ordre

Poster un commentaire