1. Sylvain PASSEMAR Reply

    C’est un revirement de jurisprudence par rapport à ce qu’avait jugé la Cour de cassation, en 2017.

    Il est toujours nécessaire d’avoir un juste milieu entre les droits du client et le commerçant.

    Si le client est fautif dans son comportement, il est normal que le commerçant ne soit pas jugé responsable de cela.

    Chacun doit prendre ses responsabilités, et faire preuve de bon sens.

    • ok Reply

      Ont peux pas demander a des gens d’être intelligent pour être client …
      et a contrario ces même gens paye pour que leurs fournisseurs le soit a leur place ! mais où est donc passer votre intelligences ?
      Et vous oublier toutes les personnes ne savents pas ce servir d’un ordinateur comme moi !! que dois-je faire retourner en 1920 ??

      c’est totalement la faute des banque elle m’etes en place des services qu’elles n’arrive pas à gérer.

  2. boby Reply

    La question est de savoir si de son côté la banque a bien pris des mesures suite à la crise de 2008. Elles sont prévenues, nous ne remettrons pas la main au porte-monnaie. Et oui, ça marche dans les 2 sens !

    La prochaine crise, on vous laissera crever !

  3. Freeben Reply

    Par contre c’est pas terminé cette histoire. La cour de cassation a cassé le précédent jugement de la cour d’appel, il faudra donc que ça repasse devant la cour d’appel pour un jugement définitif.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.