Nouveau piratage pour Target : du porno dans les enceintes

Un pirate informatique a trouvé le moyen de diffuser le son d’un film pornographique dans les enceintes d’un super marché Target. C’est la 4ème fois que l’enseigne se bouche les oreilles !

L’enseigne Target a fait parler d’elle, en 2014, après le piratage de millions de données clients Américains. Le pirate était passé par un ordinateur gérant la climatisation pour s’inviter ensuite dans les secrets de l’entreprise.

Cette fois, l’attaque a visé l’hypermarché Target de Campbell (Californie). Jeudi dernier, les clients se sont retrouvés avec le son de scènes tirées de films pornographiques diffusés dans les enceintes du magasin. Des hurlements obscènes que les haut-parleurs ont craché durant de longues minutes après le passage d’un phreaker, un pirate spécialisé dans le phreaking, tout ce qui touche au téléphone.

Le pirate est passé par le standard de la boutique pour réussir son tour de passe-passe. Un standard qui n’avait pas modifié son mot de passe et qui permet, à distance, de passer n’importe quel message public par ce biais. Le service communication de Target aurait la bonne idée d’informer les équipes de l’enseigne. C’est la 4ème attaque de ce type visant Target et ses diffusions sonores. Heureusement, les pirates étaient dans une ambiance potache. Il aurait été plus grave que le message malveillant eut annoncé un attentat ou une catastrophe naturelle en cours. D’habitude, le piratage de téléphone/standard se termine avec des factures téléphoniques énormes d’appels non sollicités, passés sur le compte de l’entreprise infiltrée.

Pendant ce temps…

Dans l’aéroport de Lisbonne, un écran situé dans la zone d’attendre des bagages, connecté aux chaînes locales a été pris en main par un petit malin. Ce dernier, avec une application dans son téléphone portable a modifié la chaîne proposée pour afficher… un film porno.

Porno aeroport lisbonne

Poster un commentaire