1. Nicolas Frey Reply

    >Cela tend à dire que le géant américain aurait donc possibilité
    >de lire nos précieux sésames, non chiffrés, quelque part dans ses
    >serveurs ? Les équipes de Mark Zuckerberg se défendent de
    >posséder les identifiants de connexion en “clair”.

    Pourquoi en « clair »? S’ils ont le mot de passe qui a été piraté, il suffit de le ré-encoder et de faire une vérif sur l’empreinte des mots de passe dans la bdd de facebook, non ?

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.