Les pirates de la Corée du Nord, une ancienne employée lésée ?

Voilà qui commence à ressembler au scénario que zataz.com indique depuis plusieurs semaines. Le piratage de Sony a-t-il vraiment été lancé par des pirates informatiques de la Corée du Nord ou n’est-il simplement le fait d’un employé malveillant ?

Des Rex Mundi, des pirates qui s’attaquent aux entreprises belges, à la sauce internationale ? Rappel des faits. Le 25 novembre, une mystérieuse Lena contacte la presse américaine en indiquant vouloir légalité au sein de Sony Pictures. Un courrier étonnant après une série de licenciements chez le géant du cinéma. « Lena aurait travaillé 10 ans pour Sony » indiqué des enquêteurs de chez Norse.

Une informaticienne de la firme ? Pour rappel, ce qui n’est pas négligeable non plus, quand les ordinateurs de Sony sont tous tombés en carafe à la suite d’un « cryptologguer » maison, les pirates du Guardians of Peace (#GOP) ne réclamaient pas, au début, la mise à la poubelle de The Interview … mais de l’argent. Une méthode ultra exploitée chez les escrocs 2.0. Pas d’argent, ils diffusent tout sur la toile !

Kurt Stammberger, créateur des RSA Conférence et employé de chez NORSE confirme cette piste ce 24 décembre à un journaliste de 20 minutes.

 

  1. jos Reply
Poster un commentaire