Le Washington Post attaqué par la Syrian Electronic Army

L’Armée Eléctronique Syrienne, la Syrian Electronic Army (SEA), revient sur le devant de la scéne en s’attaquant au site mobile du Washington Post.

Le prestigieux journal américain, le Washington Post, vient de goûter au phishing qui a permis  d’attaquer l’administration de son service de diffusion en ligne. Un piratage qu’ont pu connaître plus de 400 sites Internet via une régie publicitaire, ou encore TV5 Monde, The Sun, Sunday Times, Reuters, CBC, The Independant, Tomsguide, The Telegraph, Forbes, Chicago Tribune, CNBC, CNN, Skype… les pirates informatiques qui s’annoncent comme des défenseurs du régime de Bachar Al-Assad se sont attaqués, jeudi 14 mai, au service mobile du Washington Post. Une attaque qui n’aura durée que quelques minutes.

La SEA a affiché un message indiquant que les médias mentaient. Que les Américains, l’Arabie Saoudite tuaient des milliers de Yéménites tous les jours. Une attaque qui n’a touché que l’option mobile du site. La version « ordinateur » ne semble pas avoir été touchée.

Poster un commentaire