Le numérique a besoin de diversité !

Dans le cadre de son déplacement à Lyon et de son intervention aux Diversidays, Mounir Mahjoubi a annoncé le déploiement de « French Tech Tremplin »

Pour le secrétaire d’Etat au numérique, « la French Tech doit ressembler à la France. Ce n’est pas un slogan ou une histoire de quotas, mais une nécessité. Pour réussir, le numérique et nos entreprises ont besoin de diversité. C’est par les différences de parcours et de profils, les rencontres que l’ont fait, que l’on se construit. Il en est de même pour le numérique et l’entreprenariat. ». L’expérimentation menée par le biais de French Tech Diversité a permis d’identifier 35 projets, parmi lesquels Meet My Mama, foodtech éthique et sociale. L’objectif est aujourd’hui de passer à l’échelle en identifiant 500 porteurs de projets.

« Parce qu’on ne se fait jamais seul, nous avons trois barrières à casser », estime Mounir Mahjoubi. « Nous devons faire en sorte que chacun connaisse les opportunités du numérique et que chacun puisse se dire que « oui, c’est fait pour moi. Enfin, nous devons les accompagner individuellement dans la réalisation de leur projet. ».

Nous allons donc d’une part mobiliser et soutenir les associations de terrain pour qu’elles massifient leurs actions et qu’elles inspirent, donnent envie et mettent en lumière ceux qui ont envie du numérique. Nous allons d’autre part accompagner chacun dans la réalisation de son projet : nous allons sourcer parmi les start-ups et les entreprises des mentors qui accompagneront individuellement chaque projet dans son accomplissement avec l’aide de la mission French Tech, des capitales French Tech et des incubateurs présents partout sur le territoire.

Dans ce projet, le Gouvernement va investir 15 millions sur deux ans et chaque projet se verra octroyer un ticket compris entre 20 et 50.000 euros en fonction des besoins.

La sécurité, l’autre besoin de diversité

C’est d’ailleurs l’une des problématiques rencontrées par de nombreuses PME / PMI / TPE. Elles ont besoin de s’épanouir dans un monde numérique en constante évolution. Dans ce grand village planétaire qu’est l’Internet, il n’est pas rare d’y croiser des pirates. Pour une PME / PMI / TPE faire appel à une société spécialisée dans les sites web est un défit facile à accomplir.

Mais cette société spécialisée dans le « beau », le « markerting » est-elle aussi capable de répondre aux exigences de cybersécurité ? Parmi les nombreuses solutions, nombreuses propositions possibles, créer un site web en deux clics de souris semble d’une facilité déconcertante avec l’israélien Wix. Le PDG de Wix Avishai Abrahami indique que son outil est basé sur du code interne mais aussi basé sur la bibliothèque open-source WordPress.

Les failles sont possibles, mais les équipes internes sont capables d’y répondre, vite et bien. Souvenir de ce XSS qui, en 2016, avait été corrigé en quelques jours. Wix.com est une plateforme de développement Web basée sur le Cloud qui réunit des millions d’utilisateurs à travers le monde. Et qui dit Cloud dit aussi vérification de la sauvegarde des données, d’autant plus si vous recevez des informations de clients (RGPD). Important que le partenaire des PME / PMI / TPE, quel qu’il soit, respecte les régles Européenne (RGPD). Il faut dorénavant s’assurer que tous se sont engagés, par contrat, protéger et à sécuriser conformément aux normes les données.

  1. -Fred- Reply

    Bonjour,

    J’apprécie [email protected] et je comprend qu’il faille de temps à autre tenter de monétiser cette activité mais là c’est border line : Une brève avec un premier paragraphe assez généraliste sur le déplacement récent du secrétaire d’état chargé du numérique. Pourquoi pas… mais lorsque qu’ensuite, c’est suivi d’un paragraphe de promo sans rapport évident avec le début de l’article, c’est pas terrible.

    On ne comprend qu’à la fin de la lecture qu’il y a un truc inhabituel et effectivement, l’auteur est, je cite, « PubliRedactionnel ». Cette dénomination n’apporte que la confirmation que ce n’est pas un billet de Damien Bancal. Pour plus de transparence, il faudrait mentionner la société derrière ce type de billet et/ou le nom de l’auteur. Dans cet article, je devine qu’il s’agit de la société derrière wix.com mais je peux me tromper (et un lecteur ne devrait pas avoir à deviner ce genre de chose).

    • Damien Bancal Reply

      Bonjour,
      Effectivement, une méthode plus « lisible » est mis en place pour ne pas se tromper sur le contenu et sa mission d’information ou publicitaire.

Poster un commentaire