Le ministère de la défense Saoudien piraté

Le site Internet de la défense militaire Saoudienne attaqué à coups de DDoS. Un piratage orchestré par de jeunes iraniens.

Le torchon brûle entre l’Iran et l’Arabie Saoudite après l’exécution de 47 personnes, dont l’ayatollah al-Nimr et plusieurs individus condamnés pour terrorisme. Dans la nuit de lundi à mardi, un groupe de jeunes pirates iraniens signant sous le pseudonyme des « Jeunes courageux contre les taboux religieux et sacrés » a lancé une attaque de type Déni Distribué de Service [Distributed Denial of Service], DDoS, à l’encontre du Ministère de la Défense d’Arabie Saoudite [www.moda.gov.sa].

Au moment de l’écriture de cette article, je constatais déjà plus de 3 heures de blocage. Dans son communiqué le groupe a déclaré qu’il souhaitait défendre les sanctuaires des ennemis et des tyrans dont les mains sont tachées du sang. (fars)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire