rançon Ransomwares cryptolocker

Le groupe Bolloré attaqué par un ransomware

Des pirates informatiques ont attaqué la société Bolloré, un groupe Français présent dans le transport et la logistique, la communication et les énergies. Les maîtres chanteurs donnent 6 jours à l’entreprise Française pour payer ce nouveau chantage numérique !

Le chantage numérique prend de l’ampleur sur la toile ! Les rançonneurs sont de plus en plus nombreux. ZATAZ.COM surveille plus d’une quinzaine de groupes et opérateurs de rançongiciels. À noter d’ailleurs que nous vous feront visiter les espaces de ces voyous du web dans l’émission « Bienvenue dans la cuisine » ce dimanche 24 mai 2020 (16h30 heure Française – 10h30 Heure Québec) en direct, sur Twitch.

Parmi les « trop » nombreux groupes sous surveillance, les opérateurs de Net Walker. Ces derniers avaient fait parler d’eux à la suite des piratages et de la diffusion des informations sensibles volées à la société Londonienne Barbizon Capital (finance) ou encore à la sino-américaine 02 Micro (énergie).

Depuis quelques heures, accélération malveillante pour ce groupe de « Marcheurs du Net« . Ils viennent de s’attaquer à plusieurs sociétés, dont deux Françaises. La première, Porcher Industries. Un fleuron du textile intelligent. Des tissus industriels pouvant, par exemple, intégrer des produits dédiés à l’aérospatial. Les voyous ne donnent aucune piste sur la cyberattaque. Ils ont cependant commencé à diffuser des éléments de preuves que j’ai pu consulter comme des documents semblant être tirés des ressources humaines de la société avec des fichiers Excel baptisés Congés payés, cumul ou encore sal_réf_CP. Un relevé d’identité bancaire du CIC ou encore « Liste des mots de passe.xls« .

Des données volées qui semblent courir de 2013 au 12 mai 2020 selon les captures écrans des maîtres chanteurs. Les pirates ont donné 9 jours à cette société pour payer une rançon dont je n’ai pas pu avoir le montant. Les maîtres chanteurs de Net Walker menacent de diffuser l’intégralité des données volées.

Les pirates diffusent des données et un compte à rebours avant diffusion globale en cas de non paiement ! – Source : zataz.com

Bolloré dans le collimateur de pirates

L’autre société Françaises, l’entreprise Bolloré. Un géant de l’économie Française. Cette société évolue dans le transport, la logistique, le stockage d’énergie, des systèmes et dans la communication. Le Groupe Bolloré figure parmi les 500 plus grandes compagnies mondiales. 84 000 collaborateurs dans 129 pays. Dans la communication, Bolloré possède Vivendi (Universal Music Groupe, Canal+, Havas), mais aussi Cnews ou encore est présent dans le monde du jeu vidéo avec Bigben Interactive et Gameloft.

Dans les données que les pirates ont commencé à diffuser, j’ai pu constater des factures, des dossiers tels que « Cocktail » « Comité de crédit mars 2020« , « Scan Factures clients » ou encore des informations baptisées « Ambassade » ou « Dieudonné« .

Le choix de la diffusion des premiers documents diffusés semble réfléchi par les pirates. Je ne citerai pas les protagonistes, mais une facture d’achat de matériels informatique, avec un géant des Télécoms, me semble manipulatrice.

Présente le 23 mai 2020, la âge va bizarrement disparaître le 24 mai. Elle est réapparue le 25 mai.

Les pirates annoncent diffuser les dossiers dérobés le 30 mai 2020.

Les deux autres entreprises menacées, l’Allemand Weiz et la marque de prêt à porter italienne Colmar. Dans ce dernier cas, les documents les plus récents datent du 20 mai 2020. Preuve que les pirates n’attendent plus un déchiffrement des machines et fichiers pris en otage pour lancer la phase 2 de leur menace. Faire payer sous peine de diffuser ce qui a été volé.

Ces pirates ont intégralement automatisé leur processus malsain. Les fichiers sont déjà téléchargés sur la toile. Le lien de téléchargement et le mot de passe dédiés à la fuite apparaissent avec le compte à rebours présent en face de chaque victime !

Comment éviter ce genre de cyber attaque ?

La question est « presque » fatigante à force de lui apporter les mêmes réponses, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, année aprés année. Prudence au courriel que vous pouvez recevoir. Pièces jointes et liens proposés dans les missives doivent être contrôlées comme le lait sur le feu. Je vous montrais cette semaine, dans ma chronique TV sur WEO, une méthode pirate employant une fausse facture.

Prudence au site web que vous visitez. Comme le montre l’analyse de la société 8Brains de Montréal, les pirates n’hésitent pas à créer de faux forums et fausses discussions dans des sites piratés à cet effet. Finalité, inciter les internautes à télécharger, par exemples, des modèles de CV, de facture, … Documents piégés !

Bloquer toute possibilité d’accéder à distance à votre ordinateur. Mettre à jour machine et logiciels installés ; ne mettez pas vos fichiers dans les mêmes dossiers. Quand un dossier n’est pas utilisé, chiffrez le. Fermez le. Ainsi, même si le pirate le copie, il ne pourra y accéder. Pensez aussi à utiliser les sécurités proposées par Word, Excel, … Mot de passe et chiffrement. Certes nous sommes très loin de la solution parfaite, mais elle aura le mérite de mettre des bâtons dans les roues des voyous. Dossier chiffrés, fichier avec mot de passe.

Dernier point, mais dans tous les cas vous ne ferez qu’à votre tête, ne payer pas et ne passez par AUCUNE société vous promettant de dealer avec les pirates. Certains ont tenté de discuter avec les opérateurs de Maze ou REvil. Ils s’en mordent les doigts aujourd’hui… et d’autres demain ! Dites vous que les informations volées sont définitivement perdues !

Mise à jour 24/05/2020 : Le groupe Bolloré a communiqué sur cette attaque informatique. Vous aurez remarqué la date du communiqué de presse reçu ce dimanche 24 mai. Il date du 19 mai. Preuve de la mise en place d’une parfaite communication de crise, en interne (Communiqué de presse prêt, …).

Les malveillant se seraient attaqués à la filiale Transport et Logistics en République Démocratique du Congo. Un secteur particulièrement ciblé par les différents groupes opérateurs de ransomware.

L’attaque aurait eu lieu le 14 mai 2020. Les documents diffusés par les pirates que j’ai pu constater semblent corroborer la date de l’intrusion.

Mise à jour 25/05/2020 00h30 : La page dédiée au second chantage, la diffusion des informations volées, vient de réapparaître. Le compte a rebours a été relancé !

A noter que la « menace » a disparu de la page des pirates !

  1. Serge Reply

    Beaucoup de travail en perspective avec tous ces nouveaux ransomwares.

  2. Teddy Reply

    Ah je vois qu’ils ont un peu pourrie dti, et non BTL ce qui aurait effectivement été chiant. Après chez Bolloré tout les trucs importants sont dans le cloud enfin je ne donnerai pas de détails. Le ransomware ne peut atteindre que les trucs pas encore déplacés sur la nouvelle infra.

  3. yoann Reply

    Surtout évié de payer des admin et ingé qui non rien à faire de la sécu

  4. Pingback: ZATAZ » L’université du Michigan prise en otage

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire