Le fondateur de Cardplanet avoue son business de 20 millions de dollars

Un pirate Russe auteur du site Cardplanet plaide coupable devant un tribunal américain. Il risque jusqu’à 15 ans de prison.

Aleksey Burkov, 29 ans, un Russe originaire de de Saint-Pétersbourg. L’homme n’était pas un internaute comme les autres. Il administré le site Cardplanet. Cet espace numérique, un black market pur et dur. Mission: vente de données bancaires piratées.

Les autorités parlent de plus de 20 millions de dollars de business malveillant.

Burkov a plaidé coupable mi janvier 2020 devant un tribunal américain. Il a reconnu la fraude bancaire et le blanchiment d’argent.

Une affaire plus politique qu’elle n’y parait

D’abord le cas de de Burkov. L’homme a été extradé d’Israël en novembre 2019 à la demande de l’Oncle Sam.

Bilan, cette monnaie d’échange a déplu à la Russie qui a arrêté dans la foulée une jeune femme pour trafic de drogue, Naama Issachar.

Des informations parues dans les médias Israéliens indiquent que Burkov pourrait être lié aux services de renseignement russes. Burkov, dans une interview accordée à Channel 13, a nié une telle implication.

On le voit mal dire « Oui, oui… Moi et le FSB on est comme des bro‘ ».

Burkov administrait un second espace, cette fois VIP. (Comme l’image ci-dessous).

Pour accéder à cet espace pirate, il faut payer.

Les membres potentiels avaient besoin de trois membres existants pour « se porter garant » de la réputation des participants. Le droit d’accès était de 5 000 $. Un montant classique dans les sites VIP que le service veille ZATAZ peut surveiller.

Burkov sera jugé le 8 mai 2020. Il risque jusqu’à 15 ans de prison.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire