Le FBI oublie de payer Megaupload.com et Megavideo.com

Depuis la fin des sites Internet Megaupload.com et Megavideo.com, le FBI avait la main sur les noms de domaine. Mais ça, c’était avant !

Les noms de domaine, voilà bien une chasse ouverte qu’affectionne une certaine catégorie de pirates informatiques. Dès qu’un nom de domaine retombe dans le domaine public, les anciens propriétaires n’ayant pas souhaité le renouveler, vous pouvez être certains que des malveillants vont mettre la main dessus, profitant ainsi d’un référencement à bon compte. Dernier exemple en date, et pas des moindres, les noms de domaine concernant l’affaire Kim DotCom : Megaupload.com et Megavideo.com.

Les sites ont été fermés par le FBI en janvier 2012 pour le motif qu’ils permettaient la diffusion de contrefaçons. Il y a quelques jours, en lieu et place du message du FBI sur cette fermeture, des sites « publicitaire » malveillants. Ils diffusaient faux antivirus et autres fausses alertes de mises à jour.

Derrière cette modification, des rois du black seo. Les sites « pirates » qui exploitaient les deux domaines étaient hébergés au Pays-Bas. Torrent freak indique que les pirates avaient enregistré un serveur (CIRFU.biz) au nom de celui du FBI (CIRFU.netCyber Initiative and Resource Fusion Unit). Une attaque intéressante car les pirates se sont aussi attaqués à des noms de domaine visant des sites de poker fermés, eux aussi, par le FBI.

A noter que Kim DotCom n’a pas raté l’occasion de se moquer du Federal Bureau of Investigation qui avait oublié de renouveler les noms de domaine.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire