Le Département de l’énergie USA attaqué 159 fois en 4 ans

Un document fédéral indique que le département américain de l’énergie a été piraté plus de 150 fois entre 2010 et 2014. Pendant ce temps, un restaurant du Pentagone attaqué.

Les pirates ont de la suite dans les idées. Ils se partagent aussi les informations qu’ils peuvent glaner. Pour preuve, un document fédéral explique que le département américain de l’énergie (U.S. Department of Energy) a eu ses ordinateurs piratés, avec succés, plus de 150 fois en quatre ans, entre 2010 et 2014. Les rapports d’incidents présentés par des fonctionnaires fédéraux, depuis la fin 2010, montre des tentatives de violation de la sécurité des systèmes critiques du département.

Dans les recherches des pirates, des données sensibles au sujet du réseau électrique des Etats-Unis, les stocks d’armes nucléaires et ou encore les laboratoires de recherches liés à l’énergie. Dans ce document de 25 pages que Zataz a pu consulter, la grande majorité des attaques sont dues à des codes malveillants. Le reste, des « defacements », des barbouillages de sites et des « compromissions » de comptes utilisateurs. Ce rapport parle de 1.131 cyberattaques, sur une période de 48 mois. 159 attaques ont abouti. La National Nuclear Security Administration, un organisme semi-autonome au sein du ministère chargé de la gestion et la sécurisation des stocks d’armes nucléaires, a connu 19 infiltrations.

Pendant ce temps là…

Peu importe la porte, l’important est d’arriver à ses fins. Un pirate s’invite dans des données du Pentagone en visitant les données d’un des restaurants du bâtiment militaires américain. Un pirate informatique a trouvé le moyen d’infiltrer le système informatique d’un des restaurants du Pentagone. Il a réussi à compromettre les données bancaires d’un nombre inconnu d’employés. Le lieutenant-colonel Tom Crosson, un porte-parole du Département de la Défense, a déclaré mardi que les employés ont été avisés de ce piratage. Il leur a été conseillé de veiller sur leur compte bancaire. Le malveillant a pu mettre la main sur des données de carte de crédit ou de débit. Pour le moment, le service de sécurité du Pentagone [Pentagon Force Protection Agency] enquête à savoir quel est le restaurant concerné par l’attaque. Le pirate visait-il les données bancaires ou les identités des porteurs ? (WE)

Poster un commentaire