Hacky hack hack CINOV

La hausse du carburant attire les pirates informatiques dans les stations services

Une télécommande à stations services, voici le nouveau matériel exploité par des pirates informatiques pour siphonner des pompes à essence des Hauts-de-France.

Une voiture s’approche de plusieurs stations services. Son passager descend, prends le pistolet d’une pompe à essence. Il semble mettre quelques litres dans sa voiture et repart. Quelques secondes plus tard, une camionnette arrive. Son chauffeur se gare sur la même piste. Récupéré la pompe utilisée auparavant et commence à remplir jerricanes … et une cuve de 2 000 litres.

Voilà le cas que traitent les Gendarmes de l’Oise (Département des Hauts-de-France). Huit vols et/ou tentatives de vol de carburant orchestrés dans ce département. Les pirates utiliseraient un « bloqueur » électronique de pompe. Entre le 21 et 22 octobre 2018, un voleur a été pris la main dans le sac. « en train de remplir une cuve de 2 000 litres dans la nuit du 21 au 22 octobre à la station-service Leclerc de Crèvecœur-le-Grand. » explique le Courrier Picard. Les autorités travaillent sur du vol de carburant sur tout le département, par une équipe spécialisée, entre juillet 2017 et octobre 2018. Nous connaissions les brouilleurs de portes de voiture, voici celui pour l’essence ! Nouvelle méthode électronique face aux diverses sécurités entourant cet environnement pétrolier (ordinateur, caméra, …). Un malware dans le serveur gérant les pompes ? Un accès à ce serveur ?

Le prix de l’essence monte en flèche, les pirates aussi

Le piratage de pompe à essence n’est pas nouveau. En février 2018, le service de sécurité intérieur Russe, le FSB, mettait la main sur un pirate pas comme les autres. L’homme avait développé des programmes informatiques qui, une fois installés dans les pompes, permettaient de prélever jusqu’à 7% de l’essence service, légalement, dans un véhicule. 7% dirigés dans une cuve, à l’écart. Le contenu, revendu au marché noir. En 2015, le ministère de l’Agriculture de Floride (USA) inspectait plus de 7 000 stations essence. 103 systèmes pirates avaient été découverts.

Poster un commentaire