Ransomware très ciblé

La CNIL belge inflige sa premiére amende à un homme politique

La CNIL Belge, l’Autorité belge de protection des données (APD) vient d’infliger sa première amende RGPD. Fait intéressant, c’est un homme politique qui se fait aligner.

Quoi de plus efficace que de montrer qu’un homme politique n’est pas au dessus des lois pour le public et les entreprises ? L’Autorité belge de protection des données (APD) vient de condamner le maire d’un ville Belge pour utilisation abusive de mails.

Il avait exploité des adresses électroniques pour la promotion de son groupe politique. Des adresses collectées via le service technique de la commune. Elles appartenaient à des belges qui, par le biais de leur architecte, s’étaient émus de la modification du plan cadastral de la commune.

En octobre 2018, l’élu avait exploité les mails pour sa campagne électorale. Il les avait utilisé en mode CC. Bilan, toutes les adresses visibles dans le courriel.

« Le fait que des hommes/femmes politiques utilisent des données personnelles pour leurs campagnes électorales, pose problème à de nombreux citoyens. Exprime l’APD lors du jugement de ce 28 mai 2019. Il est important de se rappeler que les mandataires publics doivent respecter la loi », déclare Hielke Hijmans, présidente de la chambre des litiges auprès de l’APD, dans un communiqué. »

Les adresses électroniques collectées dans le cadre de l’exercice d’une fonction publique ne peuvent être exploitées à d’autres missions. L’APD inflige 2 000€ d’amende.

  1. Shadow Reply

    c’est bien fais pour lui !!

Poster un commentaire