Justice – Il collait la tête de ses collègues sur des images pornographiques

Un ancien marin écope de 80 000 de dommages et intérêt après avoir collés la tête de collègues sur des images porno et les avoir ensuite diffusé sur des sites pour adultes.

Un ancien sous-officier de la Marine nationale vient d’écoper de près de 80 000 euros de dommages intérêts et de deux ans de prison avec sursis après avoir diffusé sur des sites pornographiques les photographies de collègues qu’il avait modifié. Après avoir volé des images des dames, il en a découpé les têtes qu’il a ensuite collé sur des images pornographiques. 247 documents qu’il a ensuite diffusé sur des sites pour adultes.

Le tribunal de Marseille vient de lui proposer deux ans de prison avec sursis, obligation de se soigner et verser près de 80 000 euros de dommages intérêts à ses 39 victimes recensées, sur 53 cas. Les photos des dames qui ont permis ces photomontages douteux avaient été trouvées dans les trombinoscopes des bases de données de la Marine nationale, sur Facebook ou sur le site communautaire Copains d’avant.

A noter que le vol de photographies dans un espace comme les trombinoscopes de la Marine Nationale tombe sous le coup de l’interdiction générale interministérielle n° 1300-SGDN sur la protection des informations et du secret concernant la défense nationale. (Legalis)

Poster un commentaire