santé et fuite de données

Santé et fuite de données : et s’il était déjà trop tard

Santé et fuite de données – Plus de 200 millions de dossiers médicaux de ressortissants américains ont disparu depuis 2015. Et si la lutte contre la protection de nos données de santé était déjà perdue d’avance.

Le Parlement européen a adopté le jeudi 14 avril le règlement européen sur la protection des données. Un règlement qui sera applicable en 2018 dans l’ensemble des pays membres de l’Union européenne. Avec cette jolie annonce que l’on attend depuis des années, je me suis penché sur un cas concret de fuites de données : les dossiers médicaux. A la fin de ma compilation et analyses des datas collectées, ma question est la suivante : Et si la lutte contre la protection de nos données de santé était déjà perdue d’avance ?

Santé et fuite de données : Plus de 200 millions de dossiers médicaux perdus en 1 an

J’ai analysé les établissements de santé américains. Il faut dire que cela est plus simple. La France n’a aucun moyen de contrôle au sujet des fuites d’informations dans le secteur Français de la santé. Et ce n’est pas faute d’avoir des personnes très compétentes au Ministère de la Santé et des Affaires Sociales. Mais en France, pour le moment, aucune obligation n’est faite pour que les patients soient alertés en cas de fuite, de piratage, de perte de leurs données (clé usb, portable…). Sur le sol de l’Oncle Sam, il en est tout autre. La loi Hitech Act (section 13402) impose l’affichage public de toutes fuites d’informations concernant plus de 500 patients dans le même établissement.

En 1 an, la plus grosse fuite de données médicales aux USA aura visé l’Anthem, Inc. Affiliated Covered Entity. Nous sommons alors en mars 2015. 78,8 millions de dossiers suite à un « Hacking/IT Incident Network Server » comme le référence le Ministère américain de la Santé (HHS). Depuis le 1er janvier 2016, 103 établissements de santé (Hôpitaux, centres de soin…) ont été touchés par une perte, un vol, un piratage. Dernier cas en date, 2.213.597 de données de patients piratés au 21st Century Oncology de Floride. Ici aussi, le HHS (U.S. Department of Health and Human Services) parle de « Hacking/IT Incident Network Server« . L’attaque date du 4 avril 2016.

Depuis le 1er janvier 2016, 3.605.511 dossiers de patients américains ont volés, piratés ou perdus. Et en France ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire