nom de domaine

Fuite de données : Darty et la FNAC alertent leurs clients

Darty et la FNAC ont alerté leurs clients respectifs concernant une information importante relative à la sécurité des données.

D’abord Darty, je vous en parlais sur Twitter, puis ce mercredi 12 juin 2019, la Fnac. Un courriel intitulé « Information importante relative à la sécurité de vos données » que ces deux sociétés, ils font parti du même groupe, ont écrit à leurs clients respectifs.

La missive explique qu' »À titre préventif, nous tenons à vous informer que de nombreux emails qui circulent en ce moment constituent des tentatives d’hameçonnage, dit de « Phishing ». (…) Ces emails reprennent à des fins frauduleuses la charte graphique et le logo de notre enseigne. Ils tentent de bénéficier de la notoriété de la FNAC pour récupérer vos informations confidentielles et notamment vos données de cartes bancaires. »

La FNAC (comme Darty) reprend une alerte de ZATAZ diffusée il y a quelques jours. Elle concernait des hameçonnages prenant plusieurs formes. Voici les deux cas du moment : phishing « fausse facture » et « Faux sondage« .

Sur la piste d’un phishing FNAC

Pour que vous compreniez le danger d’un phishing, je vais vous décortiquer le dernier en date.

Un courriel vous indique que votre commande a bien été prise en compte. Le produit et son prix y sont affichés.

L’arnaque est bien « montée » ! Votre identité s’affiche dans le message. En bas de ce dernier, un lien d’annulation. Dans cette partie, votre véritable adresse postale.

Dans deux cas que j’ai pu récupérer, le numéro de téléphone des « cibles » y étaient aussi affichés.

Ce phishing n’est pas nouveau, mais les pirates le peaufinent. « Nous tenons à préciser qu’après analyse, les données utilisées dans ces emails ne proviennent pas de fuites de données de nos systèmes d’information. » explique la FNAC dans son avertissement.

Une attaque de quelques dizaines d’euros

Derrière ce faux mail, un serveur ouvert par les malveillants le 5 juin 2019.

Une machine sans propriétaire, acquise chez VPS.bg/Nettera.net.

Le genre de « matériel » que des pirates vendent dans le blackmarket. Du clé en main avec le serveur qui va diffuser les mails (ici xxx.cnclcmd.live) et le serveur qui va héberger la fausse page. L’intérêt de CNCLCMD est de modifier la redirection dès que la page usurpatrice est repérée.

Les pirates ont configuré leurs sites à l’arrache … mais ils s’en moquent !

L’idée du pirate par ce procédé est simple : 1 page de perdue, 10 de retrouvées !

Au moment de l’écriture de cet article, déjà trois faux adresses FNAC avaient été repérées : fnac.com.annlcmnd*net, fnac.com.anmlcmnd*net et fnac.com.annlcmnd*net. Cette dernière adresse fonctionnait toujours au moment de l’écriture de ce papier. Urls toujours en Bulgarie, toujours chez le même prestataire.

Page d’hameçonnage efficace ?

La page phishing est efficace, malheureusement. Elle réclame vos informations personnelles : nom, adresse, téléphone …

La fausse page fait patienter les internautes piéger !

Ensuite, les données bancaires. Le système mis en place par le pirate affiche une erreur si les informations de votre CB (16 chiffres, date de validité, CVV) sont « mauvaises ». En cas d’erreur, la page phishing vous l’indique. Un détail qui « rassure » les personnes ayant eu un doute sur cette page.

Une fois de vraies données proposées, la page pirate vous fera patienter. Au bout de quelques secondes, il vous est réclamé un code SMS. Texto que vous ne recevrez jamais ! Mais il est trop tard. Le pirate a toutes vos infos !

Les pirates ont configuré leurs sites à l’arrache … mais ils s’en moquent ! (bis)

A quoi vont lui servir vos informations personnelles ?

Possibilités multiples : détournement d’argent, création de comptes Paypal frauduleux, espionnage, test de votre mot de passe sur d’autres sites …

Le Service veille de ZATAZ repère très souvent des données clients FNAC dans les black markets surveillés.

Il existe, par exemple, des outils pirates qui « checkent » des compilations d’identifiants de connexion tirés du piratage d’autres portails web. Le « hack tool » permet de trouver des accès à des comptes légitimes de clients FNAC via un mot de passe que ces mêmes personnes utilisent sur d’autres sites.

Un compte FNAC se vend dans le Black Market entre 0.70€ et 4€ pièce.

Bref, soyez prudent !

  1. lu Reply

    Spam de très bonne qualité reçu! Par contre pas d’alerte de la part de Fnac ou Darty, c’est inadmissible! J’espère que la RGPD sera appliquée et que les amendes vont pleuvoir…

    • Damien Bancal Reply

      Bonjour,
      FNAC et DARTY ont pourtant écrit à leurs clients pour les alerter.

  2. Nathan Reply

    Bonjour,

    Avez-vous la possibilité de nous dire comment s’appelle l’outil « Checker » dont vous parler dans l’article ?

    Vous remerciant par avance,
    Cordialement,
    Nathan

    • Damien Bancal Reply

      Bonjour Nathan,
      Non, nous ne fournissons pas ce genre d’information. Comme indiqué, il s’agit d’outils pirates et vous fournir ce genre d’outils, même sous forme de liens, est un délit.
      Cordialement

  3. Elias A. Reply

    Je viens de recevoir un mail frauduleux Darty et aussi un SMS m’invitant à mettre à jour mes données bancaires. Évidement, ça sent pas bon pour eux.

    • Damien Bancal Reply

      Bonjour,
      Pouvez-vous nous envoyer le mail malveillant sur urgent(ate)damienbancal.fr, merci.

  4. Seb Reply

    Bonjour, j’ai également reçu ce mail très bien fait. Ma question est la suivante, pourquoi fnac/darty déclarent qu’il ne s’agit pas d’une fuite de données alors que les coordonnées postales reprisent dans le mail frauduleux sont celles renseignées sur le compte Darty/fnac ? La peur d’une amende pour non-protection des données suffisante ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire