corrigée

Fuite de données corrigée pour Info Greffe

Une fuite de données colmatée pour le site Info Greffe. Il était possible d’accéder aux factures des clients sans avoir besoin d’être authentifié.

Le site Info Greffe permet d’accéder à l’information légale sur les entreprises. Dirigeant, greffe, formalité, … Une fuite permettait d’accéder aux factures des utilisateurs d’une manière assez triviale. Un accès sans avoir besoin de la moindre authentification. Après l’achat d’un acte, comme un extrait de Kbis, le site propose une adresse correspondant à l’achat. Un numéro de commande apparaît dans l’url que propose le portail administratif. En modifiant tout simplement ce chiffre, il était possible de lire la facture d’une autre client. Côté information fuiteuse, le nom et l’adresse électronique du client. Heureusement, aucune données bancaires. Le problème a été rapidement pris en main après un Protocole d’Alerte ZATAZ. L’ANSSI, l’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information mise dans la boucle de l’alerte.

Un nom et un mail suffisent pour les actions d’un escroc

Il aurait été possible de passer par une boucle (script) pour récupérer plusieurs millions d’informations en quelques secondes. Une fois le nom et le mail connus, un phishing ciblé aurait pu faire de gros dégât (téléchargement d’une fausse facture piégée, récupération identifiant de connexion, …). A ma connaissance, pas d’interception pirate.

Client d’Info Greffe, surveillez vos mails, sait-on jamais. Modifiez votre adresse électronique. Profitez-en pour créer, par exemple, un mail comme je vous l’explique ici. Cette fuite de données personnelles tombe sous le RGPD. Je ne sais pas si l’entreprise, comme le stipule la loi, va alerter ses clients. Il y avait plusieurs millions de factures accessibles !

Le Service Veille de ZATAZ n’a pas découvert d’informations, dans le black market, concernant cette fuite de factures. Sauf que … dans un black market, une discussion concernant un autre site d’Info Greffe. Je ne peux en dire plus ! L’ANSSI et l’entreprise ont aussi été avertis sur ce second sujet.

Poster un commentaire