mise en conformité RGPD

Fraude RGPD : nouveaux courriels envoyés à des centaines d’entreprises Françaises

Fraude RGPD – Une nouvelle vague de faux courriels aux couleurs du Règlement Général de la Protection des Données tente de convaincre des entreprises de payer une mise en conformité bidon au risque de payer une amende. Une escroquerie en pleine forme. Explication.

Je vous expliquais en juin 2018 la diffusion massive de courriers postaux et mails envoyés aux sociétés européennes. Mission de la missive électronique, jouer sur la méconnaissance (sic!) du Réglement Général de Protection des Données. Des messages solennels, administratifs. Un logo RGPD, des étoiles (rappel de l’Europe), un code barre. Et une phrase qui faisait peur “Mise en conformité – rappel“. Un numéro de dossier et une date limite d’enregistrement. J’avais piégé, au téléphone, l’un de ces escrocs [écouter]. La Commission Informatique et des Libertés (CNIL) avait d’ailleurs diffusé une alerte à ce sujet.

Suite, sans fin

Depuis quelques heures, en cette fin novembre, une vague de courriels vient de toucher des dizaines d’entreprises Françaises. Le courriel est diffusé via l’adresse [email protected]. Son idée n’est pas de lui répondre, mais d’appeler un numéro de téléphone, le 09.74.59.09.35. Une fois de plus, le courriel se veut inquiétant : “Les entreprises n’ayant pas régularisé leur situation (L’escroc parle du RGPD, ndr) […] sont passibles de sanctions pénales et financières.” Et le courriel d’afficher la fameuse amende de 4% du chiffre d’affaire annuel. Une amende en cas de faute grave, et une amende sur le CA mondial. Bref, pas d’inquiétude, une escroquerie qui joue sur la méconnaissance du sujet RGPD (Sic!). Le courriel peut finir à la poubelle.

La CNIL explique qu’il faut vérifier l’identité des entreprises démarcheuses. Elles ne sont, en aucun cas, et contrairement à ce que certaines prétendent, mandatées par les pouvoirs publics pour proposer à titre onéreux des prestations de mise en conformité au RGPD. La mise en conformité au RGPD nécessite plus qu’un simple échange ou l’envoi d’une documentation. Le RGPD réclame un vrai accompagnement, par un professionnel qualifié en protection des données personnelles, pour identifier les actions à mettre en place et assurer leur suivi dans le temps.

  1. Michel D Reply

    Pourquoi “sic” et “ré sic” ? “Méconnaissance” est bien adapté !

    Par contre, “qui ne cesses pas” posture aux yeux.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire