Fin du business pirate pour XDedic Marketplace

Le black market XDedic fermé par les autorités américaines avec l’aide de l’Ukraine et de la Belgique.

La police américaine a mis le paquet pour faire fermer le black market XDedic. Avec l’aide de la police Allemande, Ukrainienne et Belge, XDedic se retrouve dans les mains des autorités fédérale US. XDedic est l’un de ces nombreux espaces black market permettant d’accéder à des données piratées et à des logiciels malveillants. Lors des perquisitions menées en Ukraine, trois personnes arrêtées et du matériel informatique saisi.

XDedic s’était spécialisé dans la commercialisation d’accès à des milliers d’ordinateurs dans le monde. Des accès à des machines via le RDP, le Remote Desktop Protocol. Les prix étaient aussi souple qu’un grand écart de Jean-Claude Vandamme, de 5 à 10 000 dollars. L’accès à un ministère par exemple était facturé 6 dollars.

La France concernée

Les autorités Belges enquêtent sur les vendeurs d’accès à des machines hébergées dans le royaume. c’est la FCCU qui est en charge de l’enquête. Dorénavant, XDedic dirige les visiteurs vers une page du FBI.

Il y a de forte chance que les autorités Françaises se penchent aussi sur ce cas. 5% des propositions commerciales d’XDedic concernaient des machines hexagonales. XDedic ne vendait rien directement. Ce portail servait d’intermédiaire et prenait sa dîme au passage. Le paiement se faisait en bitcoin. Il suffisait de choisir sa région pour accéder à des milliers de propositions.

Les acheteurs visaient en priorité les ordinateurs de points de vente. De quoi récolter des données bancaires par exemple. Le FBI indique que cet espace de vente a permis de détourner 68 millions de dollars. Des hôpitaux et le 911 (service d’urgence USA) ont aussi été impactés.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire