black market

Fin de règne pour le pirate aux 770 millions de données volées

Le Service de sécurité Ukrainien a identifié et arrêté le pirate informatique Sanix. Il s’était fait connaître, en 2019, avec les compilations de données volées additionnant 770 millions d’identifiants de connexion.

En 2019, le pirate Sanix avait a attiré l’attention des experts mondiaux de la cybersécurité en affichant sur un forum « underground » la vente d’une base de données contenant 773 millions d’adresses e-mail et 21 millions de mots de passe uniques. La presse parlait alors de « la plus grande gamme de données volées de l’histoire« . ZATAZ vous racontait une guéguerre entre anciens « collègues » pirates qui s’étaient volés des contenus pour en faire profit. Sanix vendait ses archives, 45 dollars comme je vous le montrais ici.

Les autorités ont saisi plus de 3 000$ … et les Mentos !

87 gigaoctets de mails et mots de passe qui s’additionnait à plusieurs autres compilations. Le pirate possédait au moins sept bases de données similaires de mots de passe volés, dont le montant total atteignait presque des téraoctets. Il s’agissait notamment de données personnelles, y compris financières, provenant de résidents de l’Union européenne et d’Amérique du Nord. Depuis, les bases de données et compilations se sont multipliées, certains pirates croisés par ZATAZ additionnent plusieurs téraoctets d’informations volées.

 

Les compilations étaient vendues 45 $ … dès 2018. – Source : zataz.com

Les services secrets Ukrainiens vont se pencher sur le cas de « Sanix » après des indiscrétions. Un résident de la région d’Ivano-Frankivsk (certains comprendront l’un de ses pseudos, NDR).

L’art de la guerre contre le cyber crime… montrer l’accès aux espaces de discussions privées 🙂

Lors de son arrestation, les cyber-spécialistes du SBU ont saisi des bases de données, des mots de passe dédiées aux boîtes de messagerie, des codes PIN pour des cartes bancaires, des portefeuilles électroniques de cryptomonnaies, des comptes PayPal, des informations sur des ordinateurs piratés pour une utilisation ultérieure pour organiser des attaques DDoS.

Voilà à quoi ressemble le quartier général d’un pirate ! A mille lieux d’une armée !

Lors des perquisitions de sa résidence, les forces de l’ordre ont confisqué du matériel informatique avec deux téraoctets d’informations volées, des téléphones avec des preuves d’activités illégales et de l’argent provenant de transactions illégales pour un montant de près de 190 mille hryvnias (plus de 3 000$ US). La « visite », ci-dessous, en vidéo.

C’est le second membre de ce « groupe » à être arrêté.  Il y a quelques jours, le pirate Azatej, a été arrêté en Pologne à la suite d’une opération orchestrée par Europol. La fin des ventes de données ? Malheureusement, non ! Sanix, Azatej, … ne sont qu’une petite goûte d’un business très fleurissant ! Ci-dessous, deux exemples de boutiques aux millions de données volées et à vendre ; ou encore cette boutique dédiée uniquement aux données de clients de sites de rencontres découvert par ZATAZ !

 

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire