Exercice interarmées Defnet 2015

Du 16 au 27 mars 2015, au sein de sept sites militaires implantés sur le territoire national, se déroule l’exercice annuel interarmées defnet 2015.

C’est à Rennes, Douai, Toulon, Mont de Marsan et trois lieux Parisiens, ainsi que sur deux bâtiments de la Marine nationale que se déroule l’exercice annuel interarmées DEFNET 2015. Comme l’indique DataSecurityBreach.fr, cette grande manœuvre est placée sous l’autorité de l’officier général cyber, il s’inscrit dans le cadre de la montée en puissance de la chaîne opérationnelle de cyberdéfense du ministère de la Défense conformément au Livre blanc de 2013 qui fait de la cyberdéfense une des priorités nationales.

Entraînement fondateur pour la chaîne cyberdéfense, l’exercice DEFNET 2014 avait permis de valider des procédures opérationnelles dans l’emploi des groupes d’intervention rapide (GIR), et d’apporter des évolutions dans le format de la formation et de l’instruction cyber. La deuxième édition de l’exercice DEFNET est particulièrement innovante par son caractère global. Elle permet d’entraîner nos forces spécialisées cyber depuis le niveau le plus bas jusqu’au niveau du Centre de planification et de conduite des opérations.

Les objectifs de l’édition 2015 sont multiples : expérimenter un modèle de centre opérationnel et le fonctionnement d’une réserve cyberdéfense dans un cadre opérationnel ; entraîner les joueurs à la planification et à la conduite des opérations dans le domaine de la lutte informatique défensive, au déploiement d’unités cyber (Terre, Mer, Air, DIRISI, expérimentation réserve Rennes et Paris) et à la prise en compte de la dimension cyber des opérations par des non spécialistes. Le scénario de DEFNET 2015 simule, dans un contexte international fictif, des menaces et des attaques cyber multiples contre plusieurs sites sur des thèmes très différents, au plus proche de la réalité. Associant les spécialistes de cyberdéfense des unités interarmées et des trois armées, cet exercice revêt une ampleur plus importante et un caractère résolument interarmées.

 

Poster un commentaire