Europol bloque une attaque informatique et 3 millions de PC

La police européenne, Europol, en collaboration avec un éditeur d’antivirus, Anubis Networks et Microsoft, bloque l’attaque Ramnit, un code malveillant qui agissait à partir de trois millions d’ordinateurs zombies.

Le code pirate Ramnit était apparu sur la toile en 2010. Sa mission, infiltrer les ordinateurs et voler les données bancaires. Europol et son centre européen de lutte contre la cybercriminalité (CERT-UE), soutenu par les polices allemande, italienne, néerlandaise et britannique a réussi à stopper l’attaque. Les serveurs qui permettaient de contrôler Ramnit ont été bloqués. « Les criminels ont perdu le contrôle de l’infrastructure qu’ils utilisaient » indique à Reuters, Paul Gillen, directeur des opérations du CERT-UE.

Pendant ce temps…

Le FBI vient de lancer une nouvelle phase de sa chasse à l’homme visant le pirate présumé Evgueni Mikhaïlovitch Bogachev. Ce russe de 31 ans est accusé d’être l’auteur et l’administrateur du logiciel espion Zeus. Lucky12345 ou encore Slavik, ses pseudonymes, a au dessus de sa tête une prime de 3 millions de dollars, proposée par le FBI et le DoJ, pour toute personne fournissant des informations qui permettront son arrestation.

Le FBI et le DoJ offre 3 millions de dollars pour permettre l'arrestation du pirate.

Le FBI et le DoJ offre 3 millions de dollars pour permettre l’arrestation du pirate.

L’agence fédérale explique que les logiciels malveillants Zeus, GameOver Zeus ou GOZeus ont permis de « voler des informations bancaires et de vider les comptes infiltrés« . EMB aurait pu ainsi dérober plus de 100 millions de dollars à des internautes ou à des entreprises. En 2014, le réseau Zeus était démantelé par le FBI et les cyber policiers d’Australie, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de France, d’Italie, de Suisse, du Luxembourg. Le service secret russe, le FSB, a été saisi de l’affaire. Evgueni Mikhaïlovitch Bogachev vivrait, comme un roi, sur les rives russes de la Mer Noire.

Poster un commentaire