eko

Eko : vidéo piégée sur Facebook

Technique de piratage baptisée Eko : de fausses vidéos sur Facebook piègent les internautes un peu trop curieux.

Il y a comme un … Eko dans le tuyau ! Cette technique de piratage n’est pas nouvelle. Elle a eu son « heure » de gloire lors de grands rendez-vous médiatiques dramatiques (11 septembre, tsunami en Thaïlande…). L’idée, inciter les internautes, utilisateurs de Facebook, à partager une vidéo. Les malveillants profitent de ces surfeurs qui partagent sans même vérifier le contenu partagé. La vidéo, n’est qu’un piège. Il s’agit d’inciter les utilisateurs du portail américain à se rendre sur une page. Espace numérique qui affiche une vidéo qui a besoin d’un plugin, d’une mise à jour logiciel de votre ordinateur pour être regardée. Bien entendu, ne participez surtout pas à ce « diner de cons », vous en seriez l’invité vedette. Dans cette mise à jour, un piège. Vous avez le choix entre un virus qui se chargera de prendre en main votre machine, ou encore un ransomware qui vous extorquera de l’argent si vous souhaitez récupérer vos photos, documents… Pour Eko, de la publicité, à la tonne. L’idée du malveillant, profiter des connexions des internautes pour se générer du revenu facile.

Je vous alertais, le week-end dernier sur Twitter, d’un nouveau piège de cet Acabit sur Facebook. L’attaque a été baptisée Eko. Un nom tiré d’une application Firefox/Facebook qui est le « nid » de cette attaque informatique. L’idée du pirate, diffuser une fausse vidéo (encore) mais avec une finesse de taille, votre visage apparaît dans l’image de la vidéo, avec votre prénom. Le faux document n’a plus qu’à être diffusée à vos ami(e)s, via l’application malveillante. Le message est diffusé avec des liens tinyurl qui dirigent les clickeurs vers la page piégée. Page piégée qui va installer Eko et sa famille de merdouille numérique. Bref, vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Contrôler vos applications Firefox et Facebook. Si vous voyez apparaître « Eko » dans l’un des outils web, désinstallez-le. Très important aussi, changez votre mot de passe Facebook et utilisez la double authentification. Dernier détail, de taille, arrêtez de cliquer sur tout et n’importe quoi ! Eko ne s’amuse, pour le moment, qu’à perturber vos surfs en diffusant des tonnes de publicités. Il ne s’agit NI d’un virus (il ne se propage pas seul), NI d’un cheval de Troie (il ne prend pas la main sur votre ordinateur, webcam, micro, clavier, …).

En septembre 2014 et en janvier 2016 , une extension nommée « Fome He » ou encore  « Loviv » avait déjà infecté plus de 3000 utilisateurs. Ce malware procédait à l’extraction de la liste des groupes dont faisait partie l’utilisateur. Il réalisait une fausse page et un faux post Facebook au nom de l’utilisateur piégé, incitant les amis de ce dernier à lire la fameuse vidéo secrète.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire