Ecole piratée pour avoir refusé une prof russe

Une enseignante russe a reproché à une école Suisse, l’ISSAL, d’avoir rejeté sa candidature pour un poste de professeur en raison de sa nationalité et de l’ambiance politique en Ukraine.

Comme elle l’explique dans les colonnes de l’édition Suisse du journal 20Min qu’elle a reçu un courriel de l’école privée lui expliquant «Nous vous remercions de votre confiance, (…) mais notre philosophie ne nous permet pas d’embaucher des professeurs d’un pays qui provoque et attise une guerre civile et dont le président ment et ne respecte pas le droit. (…) En vous souhaitant bonne chance.»

issal

La dame serait-elle responsable des décisions du président russe ? Le directeur de l’ISSAL a assumé cette position. Bilan, des hacktivistes ont souhaité le remettre dans le droit chemin. La rédaction de zataz magazine a appris que quelques heures après les commentaires du responsable de cette école, le site web de l’établissement s’était fait pirater.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire