Des pirates informatiques révèlent l’identité de Syriens en contact avec Israël

Des pirates informatiques travaillant probablement pour le régime syrien et le Hezbollah ont diffusé des informations sur les opposants de Bachar el-Assad, après une infiltration informatique ciblée.

Le journal « Les Nouvelles » – Al-Akhbar – a publié une série d’articles divulguant des correspondances entre Mendi Safadi, un conseiller politique israélienne et des membres de l’opposition syrienne. Les informations auraient été volées par des pirates informatiques directement dans l’ordinateur de Mendi Safadi. Le journal Libanais a diffusé des dizaines de noms, des pseudonymes et des numéros de téléphone. Des documents Word et autres captures écrans, récupérés dans l’ordinateur, ont aussi été diffusés.

D’après l’homme politique israélien, les personnes mises en pâtures dans Al-Akhbar ne risquent rien. Les pirates expliquent que le politicien aurait tenté de recruter des espions en Syrie et au Liban. Le piratage aurait eu lieu voilà 7 mois par une unité de cyberguerre du Hezbollah. Selon le quotidien, la connexion de Safadi avec l’opposition syrienne a été découverte par hasard, quand un pirate a installé un cheval de Troie dans l’ordinateur d’un chef d’État islamique basé en Irak. Un chef qui aurait été en contact avec Safadi au moment des négociations pour la libération d’un otage jordanien.

Poster un commentaire