F-35A

Des avions militaires F-35A communiquent des données… au constructeur

Un peu comme des claviers vendus sur Ali Baba, l’armée norvégienne découvre que ses avions F-35A Lightning II Block 3F communiquent des données sensibles au constructeur des aeronefs, Lockheed Martin.

Une oeil sur le F-35A ! Souvenez-vous, nous sommes en novembre 2017. Il est découvert que des claviers vendus par la boutique chinoise Ali Baba communique des informations au constructeur local. Le fabricant expliquant que cela permet de connaître l’usure de chaque touche ! Dans un autre style de produit, un avion militaire, l’armée norvégienne tire la sonnette d’alarme concernant un outil utilisé dans ces aéroplane furtif.

F-35A Lightning II Block 3F

A la suite d’un audit, l’armée de l’air norvégienne, selon Fighter Jets World, a découvert que le constructeur de son avion recevait des informations sensibles concernant les appareils vendus à ce pays nordique. La Norvège est le premier pays, hors USA, à exploiter cet avion de guerre F-35 équipé du logiciel Autonomic Logistics Information System (ALIS). Il est en charge des fichiers de données de mission. ALIS, une intelligence artificielle.

Il a été découvert que Lockheed Martin reçoit une télémétrie détaillée sur les actions des pilotes norvégiens. Des données envoyées à Fort Worth, au Texas. Une option pour vérifier que le matériel fonctionne bien et rajouter des fonctionnalités… ou pas !

ALIS

Le F-35 est le premier système d’aviation tactique à disposer d’outils de maintien conçus de concert avec les appareils. Le constructeur indique ainsi une efficacité et une rentabilité optimale.

ALIS conserve des informations sur la flotte de F-35 afin de réduire les coûts d’exploitation et de maintenance. Augmenter la disponibilité des avions.

« ALIS transforme les données de nombreuses sources en informations exploitables, permettant ainsi aux pilotes, aux responsables de la maintenance et aux commandements militaires de prendre des décisions proactives« .  (avec Figter Jets World).

Du coup, les informations des pilotes rentrent dans le cadre du RGPD ?

  1. gg Reply

    Cet avion est un gouffre financier!! Chaque avion coûte plusieurs centaines de millions de dollars. Comme l’appareil n’est pas encore opérationnel, normal que des données soient envoyées au constructeur!!

  2. lucien ORBAN Reply

    Il est vrai que les amis des fakenews sont légion quand il s’agit du F-35, les USA ont les F-35B des marines opérationnels en Afghanistan, Israël a déjà utilisé certain de ces F-35A notamment contre un radar chinois destiné à le détecter, de plus ils sont en service sur un porte-avions depuis quelques semaines avec des F-35C.

    Sans oublier les F-35B Anglais installé à Akrotiri, base anglaise sur l’île de Chypre qui attaque daesh et leurs amis.

    Le SU-57 vient d’être livré à deux exemplaires et ils ne seraient vraisemblablement pas opérationnels avant, 2030, n’oubliez donc pas que le moteur de cet avion censé être le pendant du F-22 en est à ça 4e version avec 15 ans de retard et ce n’est peut-être pas encore fini.

  3. Dallas Cowboys Reply

    Merci.
    Fatigué d’entendre les pseudos experts se réjouir des « déboires » du F35.
    Il a largement fait ses preuves en Syrie (Israël + USMC) et la RAF poursuit la mise en service.
    Quant au Rafale, on pourrait en parler mais je préfère me taire.

  4. Pingback: ZATAZ Piratage d'un avion de chasse F-15 de l'US Air Force - ZATAZ

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire