Découverte de l’exposition « Top Secret » du musée de Londres

Après la France et l’exposition « Guerres secrètes », le musée de Londres a proposé une immersion dans les petits papiers du Government Communications HeadQuarters (GCHQ), le Quartier Général des Communications du Gouvernement.

Le Government Communications HeadQuarters (GCHQ), il se traduit littéralement par « Quartier Général des Communications du Gouvernement » est un terme inventé en 1939 pour servir de couverture à la Government Code and Cypher School (GC&CS), le Service de Cryptographie du Gouvernement Britannique depuis 1919. Le musée de Londres a proposé de se plonger dans les petits secrets des grandes oreilles britanniques.

Un peu à l’image de l’expositions « Guerres Secretes » proposée, en 2017 à Paris, par le Musée des Armées, le rendez-vous londonien a retracé un siècle d’espionnage et le matériel utilisé par les espions de sa Gracieuse Majesté.

Florian Brunet propose, sur le site de l’ARCSI (une association Française dédiée aux domaines de la sécurité numérique), une plongée passionnante dans cette exposition baptisée « Top Secret – Ciphers to cyber security« 

Vous y découvrirez de nombreux matériels dédiés au chiffrement/déchiffrement dont cette machine en bois et papier ayant eu pour mission de déchiffrer à la main les messages Allemands codés via la machine Enigma. C’est à découvrir sur le site de l’ARCSI.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire