Daech pirate le compte Facebook d’une journaliste que la secte a assassiné

Elle se nommait Ruqia Hassan. Cette journaliste Syrienne a été assassinée par la secte de Daech. Les tueurs ont piraté son Facebook pour espionner ses amis et collègues.

facebook-before-isis

Les terroristes de Daech ont assassiné la première femme journaliste. Elle se nommait Hassan Ruqia. Elle était connu pour officier, entre autre, pour le site raqqa-sl.com. La jeune femme a été tuée par l’ISI. La secte a gardé secrète cette exécution pendant 3 mois. L’idée des intégristes était de surveiller les amis et collègues de la journaliste via son compte Facebook qu’il avait piraté.

Un piratage simple, malheureusement. Les sbires d’ISIL ont pu récupérer ses identifiants de connexion via le matériel informatique de la jeune Syrienne. Daech a prétexté qu’elle était une espionne de de l’Armée syrienne libre, FSA.

Aller de l’avant et couper l’Internet, nos pigeons voyageurs ne se plaignent pas !

Le groupe terroriste a réussi à rassembler des informations sur ses amis, collègues et autres journalistes qui travaillaient avec cette opposante du régime de Bachar al-Assad et d’ISI. Son dernier vrai message sur Facebook se moquait de Daesh qui venait de faire interdire les connexions wifi à Raqqa « Aller de l’avant et couper l’Internet, nos pigeons voyageurs ne se plaignent pas !« . (The Independant)

Poster un commentaire