Coup de chaud pour le thermostat connecté NEST

Le thermostat connecté NEST est un de ces objets qui fait fureur chez les nouveaux Geeks, ceux qui pensent que le tout connecté est fun et sans bavure. Sauf que NEST diffuse en clair, les informations de ses utilisateurs.

Le thermostat NEST est joli. Sa version 3e propose un bel écran et des options connectées comme le fait de s’allumer quand vous rentrez chez vous. Bref, rendre décoratif un objet pratique de la maison. NEST s’auto-programme au bout de quelques jours, apprenant vos habitudes. La température peut se gérer via votre smartphone. Bref, NEST est chouette, mais flippant. Après l’analyse de la bête par des étudiants de l’Université de Princeton, il a été découvert que NEST diffusait le code postal et l’emplacement de ses utilisateurs. Une diffusion, sans sécurité, sur Internet. Bref, les objets connectés, comme cette bouilloire connectée fuiteuse, n’ont pas fini de faire flipper !

Le site DataSecurityBreach.fr propose quelques astuces pour s’assurer de la bonne santé de votre objet connecté. Je vais être clair avec vous, au moindre doute (pas de mot de passe, chiffrement inexistant…) n’achetez pas ! Parmi les conseils,  Il n’est pas judicieux d’acheter les produits le plus récents qui sont disponibles sur le marché. Outre les défauts habituels des nouveaux produits, ils risquent de receler des failles de sécurité qui n’ont pas encore été découvertes par les chercheurs. Le mieux est donc de privilégier des produits qui ont déjà eu plusieurs mises à jour de leur logiciel. D’autres conseils ICI.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire