Big Brother is watching you

Keylogger : un clavier communique avec la boutique Chinoise Alibaba

Keylogger made in China ! Le logiciel de configuration du clavier d’ordinateur Mantistesk GK2 envoie des informations à la boutique Alibaba à chaque frappe de clavier.

Faut-il avoir confiance aux produits informatiques et téléphoniques provenant de Chine. De nombreux exemples de keylogger, de logiciel espions … nous rappellent que les fabricants locaux ne sont pas avares dès qu’il s’agit de collecter des informations sur les internautes.

Dernier cas en date, les claviers Mantistesk GK2. Il a été découvert que le logiciel de gestion de ce clavier pour ordinateur communiquait des informations sur les utilisateurs à un serveur de la boutique Chinoise Alibaba. Chaque touche de clavier pressée est envoyée en Chine.

Un Keylogger made in China

Si les premiers tests laissaient penser que le portail de commerce en ligne recevait ce que tapaient les utilisateurs du Mantistesk GK2, il semble que cet espionnage communique le nombre de pression sur les touches, sans en définir l’ordre, donc le sens des frappes (phrases, mots de passe, …). Une manière d’étudier l’usure des touches !

En attendant, cette collecte d’information est totalement illégale en Europe, sans le consentement des clients. A noter que les données sont envoyées en clair, sur le web.

Si vous êtes un utilisateur de ce clavier bon marché, empêchez le logiciel Mantistesk Cloud Driver de fonctionner en arrière-plan. Je vous propose d’utiliser dans la foulée le logiciel gratuit GlassWire. Il vous indiquera les informations envoyées par les logiciels installés dans votre ordinateur, sur le web. En un clic, vous bloquer cette diffusion non maitrisée. Je vous en présentais l’intérêt dans ZATAZ Vlog [ci-dessous].

  1. Plop Reply

    « communique avec la boutique Chinoise Alibaba »

    Le raccourci est un peu rapide.

    L’adresse utilisé est un dans un range d’alicloud. Leur service d’hébergement.

  2. Pingback: ZATAZ Des avions militaires F-35A communiquent des données... au constructeur - ZATAZ

Poster un commentaire