C’est les vacances, les pirates louchent sur les hôtels

Une boutique pirate vous propose d’acquérir des réductions pour des hôtels du groupe Radisson.

Les pirates informatiques professionnels suivent les modes et les actualités. Comme dans les médias, ils ont des marronniers. Celui du moment, avec les vacances d’été : vendre des bons de réductions concernant des hôtels.

Le pirate que j’ai repéré depuis plusieurs mois, proposent d’acquérir des cartes cadeaux dont le prix est réduit à 65% du prix initial. Le principe est « presque » simple. L’internaute est invité à visiter une boutique ouverte sur une plateforme en ligne. Quatre types de « Gift card » [cartes cadeaux] sont proposées : 150, 100, 50 et 20 euros. Elles sont vendues 52, 35, 17 et 7 euros. « Après avoir acheté votre carte cadeau, explique le pirate, rejoignez notre discorde [espace de discussion en ligne, NDR]. »

Il suffit de fournir le numéro de la vente reçu sur la boutique mise en place par les voleurs et ces étonnants commerçant communiquent un PDF. « et vous êtes prêt à partir! » souligne l’un des vendeurs. Si ce dernier n’explique pas sa méthode, son stock illimité semble laisser penser à une faille dans le système des cartes cadeaux du groupe hôtelier…

Travaille-t-il directement [ou un partenaire] pour le groupe. Mais cette possibilité semble très hasardeuse pour un employé véreux.

Il est aussi possible de penser que l’individu remplis les cartes cadeaux avec des données bancaires piratées. Il blanchit ainsi les sommes dérobées.

Le pirate indique que son système fonctionne dans les hôtels du groupe (Radisson, Red, Park Inn, Country, …) présents dans 42 pays Européens.

Je vous déconseille fortement de participer à ce genre de transaction frauduleuse au risque de finir dans un autre type de chambre… celle d’un tribunal.

Les hôtels sont des cibles privilégiées pour les pirates. A découvrir, quelques exemples des malveillances numériques possibles dans le milieu hôtelier.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire