russes

CEO swindle – 43 personnes arrêtées dans un vaste réseau de piratage

La police espagnole et britannique a mis fin, vendredi 6 mai, à un vaste réseau de pirates informatiques spécialisés dans le CEO swindle. 43 personnes impliquées et des millions d’euros détournés.

Sept dirigeants de cybercafé de Madrid et 36 autres personnes ont été arrêtées par les autorités Espagnoles et Britanniques, vendredi 6 mai. Elles sont accusées d’avoir détourné des millions d’euros dans plusieurs arnaques informatiques montées à partir de comptes mails piratés. Du CEO swindle. L’affaire a débuté en 2014, à la suite d’une plainte d’un homme d’affaire Pakistanais. Des intrus lui avaient volé 34 000 euros.

CEO swindle

Les voleurs exploitaient les informations privées interceptées dans les comptes électroniques des dirigeants ciblés. Lors des perquisitions, un lieu étonnant a été visité par les policiers, celui d’un local situé prêt de l’aéroport de Londres. Plusieurs dizaines de milliers d’euros, en liquide, y avaient été cachés. A Madrid, un sac replis de billets a été découvert dans une valise placée en soute. 135.000 euros !

Selon le communiqué de presse de la police Espagnole, le mode opératoire consistait à « pirater les comptes mails de dirigeants d’entreprises (…) pour avoir accès aux données confidentielles« . Les pirates faisaient ensuite chanter les patrons. Un piratage informatique qui est d’autant plus intéressant qu’il a été découvert que « de nombreux chefs de sociétés espagnoles » sont soupçonnés d’avoir exploité les pirates pour permettre de blanchir des fonds qu’ils souhaitaient cacher au fisc.

L’argent détourné était envoyé, en liquide, au Nigeria.

Poster un commentaire